Posté le 03/06/2021 | Retour à la liste

Si vous souhaitez fumer vos aliments, vous n'aurez guerre le choix ;)

A contrario, sur le plan gustatif,  vous ne me ferez pas boire une infusion d'aiguilles séchées ! (utilisez plutôt des bourgeons ou jeunes pousses dans ce cas !)

 

La question vaut surtout en ce qui concerne la préservation ou la non-préservation des principes actifs de la plante.

 

Pour répondre d'une manière simple et concise à la question posée, si l'on s'intéresse aux vertus des aiguilles de pin : NON. Rien ne vaut le frais.

Le séchage détruira totalement certains nutriments, altérera et amoindrira les effets d'autres, tandis qu'il n'aura aucun impact sur d'autres encore. On ne peut pas répondre de manière catégorique car il existe une réponse au cas par cas pour chaque actif / élément. On ne peut pas non plus apporter la même réponse pour tous les processus de séchage : un séchage naturel sur claies dans un endroit approprié sera bien moins nocif qu'un séchage accéléré à l'aide d'un séchoir électrique où la température peut parfois monter jusque 60°C ! D'une manière générale, les actifs des plantes n'apprécient guerre les températures élevées et les rayons du soleil.

Pour certains usages, le très frais est absolument nécessaire. Par exemple, pour les catapasmes, si vous ne prenez pas une matière végétale ultra fraîche, cela ne fonctionne tout simplement pas ! Vous n'en tirerez pas les effets escomptés !

En fait, la bonne question à se poser lorsqu'on parle d'aiguilles de pin que l'on souhaite utiliser pour faire des infusions est : pourquoi ce produit a t'il été séché ? Vraisemblement pour de mauvaises raisons. Rappelons qu'il s'agit d'un arbre à feuilles persistantes, que l'on peut cueillir toute l'année ... Qu'une tisane est avant tout quelque chose de subtil, de délicieux, un moment de plaisir, ... Je doute qu'une tisane d'aiguilles séchées puisse vous apporter tout ceci.

Séchage = camouflage ? Sécher les aiguilles est souvent la seule façon que certains ont trouvé de vous vendre un produit de qualité médiocre au départ (ou pire ... !), qu'ils ne connaissent pas, ont fait revenir bien souvent de l'étranger, cueillies sans sélection, au rendement, ... (et au plus grand mépris de la gestion durable de la ressource), etc.  en vous indiquant bien sûr que vous trouverez dedans tout ce que vous cherchez. En réalité, une fois séché, haché, ... parfois ensacheté  ... et s'agissant d'un produit que finalement bien peu de gens connaissent, savent apprécier, ... cela peut passer inaperçu !

 

Mais une question devrait vous préoccuper en réalité encore davantage que celle du séchage, du stockage ou de la conservation des aiguilles si vous vous intéressez aux aiguilles de pin pour ce qu'elles peuvent vous apporter sur le plan de la santé : Celle de la qualité du produit au départ ! La chaîne de qualité commence au niveau du prélèvement. Si vous vous intéressez aux actifs de la plante, à ses vertus, prenez en compte qu'ils peuvent être présents en des proportions très différentes selon le terroir, l'arbre, la branche sur lequel / laquelle le prélèvement a été effectué. Un arbre chétif, aux aiguilles jaunâtres, attaquées, ne doit pas vous intéresser. Il est surtout CAPITAL de prélever DES AIGUILLES DE L'ANNÉE ET DONC DE SAVOIR LES IDENTIFIER. Les aiguilles des hautes branches bien exposées profitent généralement bien d'avantage. Si vous cueillez vous-même, vous apprendrez à observer et distinguer la couleur des aiguilles, leur aspect, la texture de leur gaine, leur souplesse, odeur, ... Sinon, laissez moi faire !

 

Poursuivre votre prise d'informations à ce sujet :

https://www.univ-chlef.dz/revuenatec/art_07_07.pdf

http://e-biblio.univ-mosta.dz/bitstream/handle/123456789/2926/m%C3%A8moire%202016%20ziani.pdf?sequence=1&isAllowed=y (conclusions page 73)

FacebookYouTube